Interview Friends #29 : Thierry Mézenge

Bonjour à tous,

Comme vous le savez maintenant la catégorie « Friends Interview » me permet de donner la parole à certains de mes amis afin que vous puissiez apprendre à les connaître un peu plus.

Aujourd’hui, je vous propose l’interview n°29, celle d’un ami photographe du nom de Thierry MEZENGE.

| Qui es-tu ?

Je suis Thierry aka gyojishukke (~celui qui a tout quitté pour suivre la Voie). Depuis 69. Je suis en transit – pour une durée indéterminée – , actuellement à Rueil-Malmaison, avant de me poser au Japon.

En effet je suis passionné par le Japon mais ce n’est pas le sujet ici, mon autre passion est la photo

n°29 - Thierry Mézenge - Portrait

| Que fais tu dans la vie ?

Après des études en arts appliqués et en architecture je travaille actuellement dans une agence d’archi à Rueil-Malmaison.

| Quels sont tes loisirs ou passions ?

Je suis un contemplatif. Ultrafondeur dans l’âme (cette discipline est pour l’instant entre parenthèses), j’aime dépasser les bornes. J’aime la photo, bien sûr, et le dessin. J’ai toujours avec moi mon appareil photo et un carnet Moleskine. Ce n’est pas un loisir ou une passion, plutôt comme une évidence, je pratique zazen.

| Quel matériel hightech utilise-tu au quotidien ?

Un Mac au boulot (depuis 1987). Un iPad Air Cellular qui remplace mon MacBook et sur lequel j’importe mes photos, les traite (avec Photogene 4) et les exporte. Un “vieil” iPhone 4 qui fonctionne très bien. Un Fujifilm X–10.

| Tu es plutôt Facebook, Twitter, Google+ ou autres ?

Twitter ! (@gyojishukke) Je n’aime pas Facebook mais certains contacts n’utilisent que ce réseau… C’est la même chose pour instagram (gyojishukke42), j’ai tenté de migrer vers d’autres plateformes telles que Ultravisual par exemple, sans succès. Cela reste, malgré une excellente application, trop confidentiel. J’utilise Path mais je suis méfiant quant à son devenir, trop dans l’esprit Facebook à mon goût. linkedin, g+, etc. Peu. Flickr est pour moi la meilleure solution pour le partage photos.

| Un site web, un portfolio ou un blog à partager ?

gyōjishukke.photos

n°29 - Thierry Mézenge - 1

| Quand t’es tu lancé dans la photographie ?

Adolescent, j’avais un reflex argentique – et oui, le numérique n’existait pas encore – un Fujica AX–1 et je m’amusais à la chimie de labo aux Beaux-Arts, à Rouen. Hélas je n’ai plus aucun tirage de cette époque.

Étudiant (en architecture), j’ai mis de côté, sans doute faute de place pour l’agrandissement et le séchage des tirages, la photo.

J’ai bien sûr eu quelques appareils (numériques) pour les photos familiales mais durant cette période, le but des prises de vues n’était que de fixer un moment.

C’est l’iPhone qui m’a fait replonger dans la photo. C’est un appareil toujours disponible qui permet un partage (diffusion et découverte) très facile. Malgré ses qualités j’ai quand même eu l’envie et le besoin de passer à un appareil un peu plus élaboré. J’ai donc fait l’acquisition d’un reflex numérique (Olympus E–510 d’occasion).

Je me suis bien amusé avec ce reflex, ApertureDxO Filmpack, etc. mais j’ai ressenti le besoin d’alléger la chaîne, de simplifier, de revenir à l’essentiel, au simple acte de photographier. Il faut dire que la mort de mon MacBook a facilité la transition.

Je suis donc passé au Fujifilm X10, au simple iPad Air et l’application photogene4. Je photographie directement en noir et blanc, le post traitement est limité. Il m’arrive d’espérer un X100s (le Leica M Monochrom est hors d’atteinte, mais hummmm) pour son viseur et le 35 mm.

| Que représente pour toi la photographie ?

La photo est pour moi une des meilleures manières de saisir tout ce qui nous entoure. D’essayer de saisir mais en tous cas d’y prêter attention. C’est un lien intime entre chacun de nous et un moment précis. C’est aussi des moments de joie intense quand une photo résiste à l’épreuve du temps, quand après plusieurs mois on se dit que finalement elle n’est pas si mal. Il n’y a plus l’excitation de la prise de vue et sa charge émotionnelle, juste une bonne photo ou une photo quelconque. Mon rêve est de vivre de cette passion. Mon rêve….

Visite guidée

| Quel matériel photo utilise tu lors de tes sessions shooting ?

Pas de sessions shooting à proprement parler. Pour l’instant tout est sujet à photographie. J’ai quelques projets de séries que je compte conctretiser d’ici peu mais il ne devrait pas y avoir de changement ou de nouveau matériel. Le portrait m’attire. Il est possible qu’à terme je me crée un lieu équipé pour des séances de shooting.

| Dans quelles circonstances sort tu ton appareil photo ?

Il ne me quitte quasiment jamais. Un appareil de ce type à certes des inconvénients (petit capteur donc jeu avec la PDC limité, par exemple) mais il a le grand avantage de pouvoir être toujours avec soi grace à son encombrement réduit. Je le sors donc très souvent.

| Quel est le type de clichés que tu favorise ?

Essentiellement du noir et blanc. J’ai été marqué – et le suis encore – par la photo japonaise, depuis les années 60. J’aime le format 3:2 et les contrastes marqués. J’aime photographier la part de solitude chez les gens et dans les lieux mais j’essaie de faire figurer également son pendant.

n°29 - Thierry Mézenge - 2

| Comment fais-tu pour prendre les gens dans la rue en photo ? Comment les abordes-tu ?

Je n’ai pas de zoom, en tous cas pas une focale me permettant de shooter de loin. J’ai principalement trois techniques. La première est de prendre la photo sans se poser de questions puis voir si la personne réagit. C’est aussi un avantage pour le X–10, il ne fait pas appareil de pro mais plus truc de dînette pour les gens, alors les réactions ne sont généralement pas négatives. La seconde, quand je suis accompagné (de mes enfants), est de montrer que c’est eux que je prends en photo pour détourner l’attention puis je cadre sur le sujet réel. La dernière est de montrer mon appareil, avec un large sourire, à la personne que je souhaite photographier, comme pour demander l’approbation. J’obtiens ainsi souvent l’accord.

n°29 - Thierry Mézenge - 4

 

n°29 - Thierry Mézenge - 3

| Suis tu des blogs régulièrement, quels sont tes favoris ?

Il y en a beaucoup ! Beaucoup trop. Cela prend un temps énorme. Je suis abonné à de nombreux flux sous Feedly. Cela me permet de faire un premier tri. J’archive depuis Feedly dans Evernote les articles à garder pour une lecture plus posée. Parmi les blogs consultés régulièrement il y a notamment :

Liste non-exhaustive.

| Une personne dont tu voudrais lire l’interview ici ?

Justement, comme mentionné plus haut, c’est celui de nisan gogo que j’aimerai(s) lire ici. Il a une vision des choses à la fois poétique, pratique, juste, esthétique, profonde et qui pose questions. Il a de superbes photos mais ses dessins sont pour moi magiques. Ils sont tellement évidents, d’apparence simple (c’est pour moi une immense qualité) , qu’il faut un sacré talent et un pouvoir d’observation pour y parvenir. Cette simplicité est au service de l’essentiel : aller droit vers l’autre. Cela se sent quand on prend la peine de voir au delà de sa carapace. J’apprécie donc et ses photos et ses dessins qui sont selon moi deux de ses outils avec lesquels il donne son mode d’emploi de sa (la ?) vie.

Thierry Mézenge

___________________________________

Voilà l’interview s’arrête ici, j’espère que vous avez apprécié ce nouveau type d’article. N’hésitez pas à le commenter pour dire ce que vous en pensez et bien entendu n’hésitez pas à suivre mon ami @gyojishukke.

Je reviendrais vers vous rapidement avec un nouvel article de ce type là …

Author Kurt Grava

Papa trentenaire, amoureux du web, je suis un photographe amateur et un blogueur passionné. Je suis également passionné de nouvelles technologies aimant découvrir le monde et le partager avec la planète entière.

More posts by Kurt Grava

Twitter

Instagram

%d blogueurs aiment cette page :