[Interview] Friends #23 : Samantha

Interview banniere new

Bonjour à tous,

Comme vous le savez maintenant la catégorie “Friends Interview” me permet de donner la parole à certains de mes amis afin que vous puissiez apprendre à les connaître un peu plus.

Aujourd’hui, je vous propose l’interview n°23, celle d’une amie photographe du nom de Samantha.

| Qui es-tu ?

Samantha, 24 ans, en partance constante, plus connue sous le pseudo “vagabondanse”. Quand je ne suis pas sur les bancs de la fac, je passe mon temps entre deux aéroports à sillonner le globe pour le rencontrer et le raconter, entre photographies et récits.

ParistuParis_4

| Que fais tu dans la vie ?

Encore et toujours sur les bancs de l’école ! Historienne de l’art de formation, je poursuis actuellement avec une Maîtrise en Aménagement Conservation de l’environnement bâti, à Montréal. Lorsque je ne suis pas la tête dans les archives nationales, ou encore à potasser deux interros, trois oraux et six rendus de projets, je suis également photographe reporter et rédactrice pour mon blog : http://www.paris-tu-paris.fr/ 

| Quels sont tes loisirs ou passions ?

Indéniablement l’écriture, la photographie et le voyage. J’ai une passion viscérale pour ces trois domaines qui me caractérisent et que je tache au mieux de combiner au quotidien pour mon plus grand bonheur et plaisir. Dans une toute autre mesure, je suis une mordue de tennis et de sports en tout genre. Je peux tout autant me prendre de passion pour le Vendée Globe, que pour un match de NBA/Hockey/Baseball, qu’une compétition de natation, de biathlon ou encore de l’athlétisme !

| Quel matériel hightech utilise-tu au quotidien ?

Etudiante à temps plein, je passe mes journées sur mon netbook samsung. Pour le reste, mon PC fait l’affaire ! (même si à terme je songe de plus en plus à passer sous iMac, plus ergonomique pour la photographie). Je ne suis à l’origine pas très geek, mais depuis mon récent changement de téléphone, je concède commencer à vouer un culte à mon Nexus 5, un vrai petit bijou !

| Tu es plutôt Facebook, Twitter, Google+ ou autres ?

Sans hésiter Twitter ! Active pendant un temps sur flickr, j’ai finalement vite délaissé mon compte lorsque j’ai ouvert ma page Fb (https://www.facebook.com/SamanthaFaivrePhotographie), je trouve cela plus convivial pour partager et échanger avec mes lecteurs, qu’ils soient fidèles ou simplement de passage. Depuis quelques mois maintenant, je suis également devenue une addicte d’Instagram (http://instagram.com/vagabondanse) . Longtemps contre, j’ai finalement succombé grâce (à cause de ?!!) Jeremy (http://www.djisupertramp.com), et je le reconnais aujourd’hui, avec la qualité de l’appareil photo de mon Nexus, je peux difficilement m’en passer ! A l’exception de deux vidéos et d’une photo GoPro, l’intégralité de mon compte est pris au téléphone.

| Un site web, un portfolio ou un blog à partager ? Dans quels buts l’as-tu créé ?

Une seule et unique adresse pour regrouper, voyage, écriture et photographie : http://paris-tu-paris.fr ! 

Je me suis lancée dans l’écriture de Paris Tu Paris avec la volonté première et l’envie tenace de partager le plus simplement du monde mon goût immodéré pour le voyage et la chance que j’ai eu de pouvoir dès 2010, partir à l’aventure aussi souvent et aussi loin. L’idée d’amener le bout du monde aux gens comme s’ils y étaient, au travers de mes carnets de voyage arrimant l’écriture à la photographie; entre anecdotes, émotions et bonnes adresses.

| Quand t’es tu lancé dans la photographie ?

J’ai découvert la photographie un peu par hasard, à l’ouverture de mon tout premier blog vers 13-14 ans; mais je m’y suis sérieusement mise lorsque j’ai eu mon tout premier boîtier, un Canon 30D à 17 ans. J’ai appris totalement en autodidacte, sans jamais jusqu’à ce jour ouvrir un seul bouquin. A force de bidouiller, de tester par soi même on finit par apprendre et, à mon sens, à mieux retenir. Gravitant dans un cercle d’amis photographes, les rencontres avec les uns et les autres m’ont également grandement fait progresser.
ParistuParis_1

| Que représente pour toi la photographie ?

J’aime comparer l’approche que j’ai de la photographie, au carreau d’une fenêtre. Il y a à la fois ce que je perçois au dehors à travers ce dernier et que j’immortalise, et également le reflet que le carreau me renvoie et qui est une image toute aussi importante de par son enigme et les maintes interprétations que chacun peut en faire. Je suis rentrée dans la photographie par le biais des autoportraits et des mises en scène; à travers l’expression d’un sentiment. Elles étaient pour moi un vecteur d’exteriorisation, la matérialité tangible des maux que je ne parvenais pas à traduire par les mots. Aujourd’hui, cette pratique a évolué et trouvé son plein essor au travers de ma série Reflective Portrait (par exemple : http://paris-tu-paris.fr/2013/10/reflective-portraits-4-lautre-cote-du-miroir/) . Une pratique photographique qui m’est devenue aussi importante et spontanée que celle que j’arbore au quotidien, en voyage; qui est d’immortaliser le souvenir d’un instant, d’un moment particulier, vecteur de sens et que la photographie en question qui en résultera saura remémorer et laisser transparaître par la suite.

| Quel matériel photo utilise tu lors de tes sessions shooting ?

Auparavant j’arrimais aisément le numérique à l’argentique, mon Canon 7D à mon Canon AE-1. Seulement depuis près de 7 mois, je ne jure plus qu’uniquement par l’argentique, une lubie qui finira peut être par me passer (ou pas!). Au quotidien il n’est pas rare que je trimballe dans mon sac de cours mon canon AE-1. Sinon en voyage, je jongle généralement avec trois boitiers argentiques, un ou deux canon, ou bien un minolta, et mon petit chouchou, mon Weltaflex, pour varier le format et m’essayer à l’exercice du carré.

| Dans quelles circonstances sort tu ton appareil photo ?

Je dirais lorsque qu’il y a un déclic, lorsqu’il se passe quelque chose, que mon oeil attrape, accroche quelque chose. Non pas lorsqu’il se passe un événement forcément, mais ca peut tout aussi bien être un instant fugace, une perspective perçue depuis la place ou je suis assise dans le bus, l’ambiance de ma chambre au coucher du soleil, de ces rayons qui viennent taper mon mur blanc tapissé de photographies, la couleur de ses yeux à elle qui va soudainement ressortir ce jour là avec ce froid et ce courant d’air au coin de cette rue; etc. Je fonctionne à l’instinct et déclenche en conséquence. 

| Quel est le type de clichés que tu favorise ?

Je suis plus qu’admirative des reportages de grands photographes de conflits. Surprenant pour une fille peut être, mais j’ai pendant un temps rêvé de finir reporter de guerre. Cette photographie là est très singulière et particulière mais ô combien marquante par l’histoire qu’elle véhicule et ou bien souvent la légende n’est que plus facultative.
Pendant longtemps je n’ai pas su dans quelle case me ranger, si tant est qu’il faille le faire (!), mais je dirais qu’aujourd’hui, plus que jamais, la photographie que j’apprécie pratiquer et regarder, est la photographie de paysage; celle qui relève plus du reportage que de celle qui fige de manière lisse sans rien exprimer. J’aime également et principalement les bouts de vie, photographier ces brefs instants, peu importe si le résultat est un brin flou, pas assez contrasté, trop lumineux et j’en passe; parce qu’au fond, l’essentiel à mes yeux, est que la photographie véhicule quelque chose.
ParistuParis_2

| Comment se déroule une session shooting ?

Il n’y a pas vraiment de “déroulement”, car comme je le dis plus haut, je fonctionne surtout à l’instinct. Je ne déclenche pas “parce qu’il le faut” mais bien parce qu’il se passe/s’est passé quelque chose. Je ne jure que par l’impromptu et serait bien incapable de préparer des “sorties photos” !

| Comment planifies-tu tes voyages ?

Il y a ceux qui se font sur un coup de tête, se vivent au jour le jour, comme cette semaine dans le Connemara ou à New-York, où dans le premier cas il n’y a que les grandes lignes de tracées, soit, la résa des billets d’avion et celle de la location de voiture. Le reste est écrit selon les envies, les coups de coeur ou à l’inverse de déception. Galway nous aura finalement laissé de marbre au point de nous pousser à fuir plus au nord et à l’intérieur des terres dans un petit village paumé ou nous pensions rester une nuit et ou finalement nous en avons passé trois.
Et puis il y a les voyages qui se planifie minutieusement. En bonne cartésienne que je suis, quand bien même j’aime l’aventure, je ne peux me résoudre à omettre une partie cadrée et préparée ! Comme ce voyage en Suède, ou nous avons traversé le pays du sud au nord à sac à dos, en avion/train/bus/vélo/à pieds/auto-stop et j’en passe ! L’itinéraire était tracé et même s’il y a eu des aléas, chaque étape avait était planifiée plusieurs semaines/mois en amont.

Deux optiques très opposées, mais qui finalement permettent l’une comme l’autre de vivre une aventure inoubliable et non moins enrichissante. Dans les deux cas, j’aime aller glaner quelques infos sur les blogs de voyages ou mieux encore, auprès d’amis qui sont partis à tel ou tel endroit.

ParistuParis_3

| Bientôt un autre voyage en vue peut être ?

L’aéroport est pour moi comme une deuxième maison, et contrairement à beaucoup, je me sens chez moi (et peut être même plus) dans un avion. Du coup, il arrive toujours un cap fatidique ou l’appel des airs se fait de plus en plus vital ! Début mai je m’envole pour un bref retour dans l’hexagone, avant de revenir pour quelques semaines ici au Canada et de partir à nouveau début juin pour un nouveau road trip de trois semaines. Une fois de plus, on tait la destination, et préférons garder la surprise pour le jour du départ, mais ce nouveau voyage risque d’être quelque chose, la réalisation d’un rêve pour tous les deux !! Mais un peu de patience, vous le saurez bien assez vite 😉

| Quel est ton voyage préféré ?

A tout juste 24 ans, j’ai déjà eu la chance de sillonner le globe et de découvrir des pays plus différents les uns que les autres. Chaque voyage à son lot de particularités et il est bien difficile de n’en retenir qu’un ! Néanmoins, je pense que je dirais la Pologne. Un pays ou je ne serais surement pas allée de moi même, mais où j’ai été amenée, par la force des choses, à y faire de nombreux allers/retours pendant trois ans, et qui s’est révélé être un énorme coup de coeur.

| Suis tu des blogs régulièrement, quels sont tes favoris ?

Avec les études et la charge de travail qu’exige un Master, je passe bien moins de temps sur la blogosphère. Néanmoins, je garde toujours un oeil sur le blog de mon J. (http://www.djisupertramp.com), et je me délecte de chaque nouveau récit de ma Rory (http://rorytravelsanywhere.com/) pour cette plume si particulière qu’elle a et sa façon de nous conter ses aventures au bout du monde, un vrai régal !

| Une personne dont tu voudrais lire l’interview ici ?

J’aimerai beaucoup voir les réponses de ma Rory justement (Aurore : http://rorytravelsanywhere.com/) car même si j’en sais beaucoup sur elle, je sens que je pourrai tout autant que vous en apprendre bien plus, car elle en a en stock dans sa malle, des belles aventures et autres à nous conter !    
Samantha Faivre

Photographe reporter

___________________________________

Voilà l’interview s’arrête ici, j’espère que vous avez apprécié ce nouveau type d’article. N’hésitez pas à le commenter pour dire ce que vous en pensez et bien entendu n’hésitez pas à suivre mon amie 

Je reviendrais vers vous rapidement avec un nouvel article de ce type là …

Author Kurt Grava

Papa trentenaire, amoureux du web, je suis un photographe amateur et un blogueur passionné. Je suis également passionné de nouvelles technologies aimant découvrir le monde et le partager avec la planète entière.

More posts by Kurt Grava
%d blogueurs aiment cette page :